27 mai, journée de commémoration pour la résistance

"Une pensée émue et solennelle pour les héros de notre pays, ceux qui ont permis que nous vivions dans un pays libre.

 

Des femmes et des hommes qui ont un jour dû faire le choix d'un camp et qui ont choisi le plus difficile mais le plus honorable : le camp de la liberté, que nous nous devons de défendre chaque jour afin que nos enfants puissent, eux aussi, vivre libres dans une nation en paix."

Xavier Jouanin

 

 

Le 27 mai a été choisi comme Journée Nationale de la Résistance, sur proposition du Sénat.

Une date qui n'est pas anodine....

Le 27 mai est la date anniversaire de la création du Conseil national de la Résistance, instance créée autour de Jean Moulin afin de coordonner les différents mouvements de Résistance française, pendant l’Occupation.

Dans les premières années de la France occupée et gouvernée par le régime de Vichy, la Résistance française est fragmentée : il y a peu de liaisons entre les mouvements et encore moins avec Londres, où le Général de Gaulle appelle à l’union des forces contre l’occupant.  Le Conseil national de la Résistance (CNR) est l'organe qui a dirigé et coordonné les différents mouvements de la Résistance intérieure française hostiles au gouvernement de Vichy, pend<a name="m_1160831488310727448__GoBack"></a>ant la Seconde guerre mondiale.

Son premier président fut Jean Moulin, chargé par le Général de Gaulle d'unifier les différents mouvements de la Résistance qui s'étaient spontanément constitués depuis la défaite française et l'armistice du 22 juin 1940. Le 27 mai 1943, rue du Four à Paris, la première réunion du CNR marque cette unité entre les différents mouvements résistants français, avec lesquels Jean Moulin était déjà en contact depuis plus d'un an.