Hommage à Simone Veil, icône de la lutte pour le droit des femmes

Dès l’annonce du décès de l’ancienne ministre Simone Veil, la municipalité a rendu de vibrants hommages à cette grande figure de la vie politique française. Le premier a eu lieu vendredi 30 juin en préambule à la réunion de conseil municipal le maire Michelle Gréaume -Dolez a fait observer une minute de silence «en hommage à cette dame qui toute sa vie s’est battue pour l'émancipation des femmes». Le second s’est déroulé dans le hall d’honneur de la mairie avec la projection du film « La loi *» suivie d’un débat dans le cadre de ses rendez-vous culturels MJVS, sous l’impulsion de Vincent Handré, adjoint à l’action culturelle et aux festivités.

Le film projeté retrace les quatre jours de débats précédant le vote de la loi Veil, du nom de la ministre de la santé Simone Veil. "Cette loi, adoptée par l'Assemblée nationale le 29 novembre 1974**, légalisait l'interruption volontaire de grossesse" a introduit le maire  Michelle Gréaume-Dolez. "Simone Veil était une femme discrète et tenace à la fois, d'un immense courage politique qui a beaucoup compté pour les Françaises. Engagée à droite, elle est longtemps restée, dans les sondages d'opinion, la femme politique préférée des Français. Elle incarne le  symbole de droiture et d'honnêteté dans une époque qui en manque tant. Simone Veil était une voix libre dans son propre camp, ce qui lui a d'ailleurs valu des critiques venant de ses propres amis politiques", a exprimé la première magistrate, avant de faire observer une minute de silence. Après la projection du film, Tassadit Aouimeur,  a animé un débat "Nous rendons ce soir un hommage solennel à cette grande dame, dont la beauté n'a eu de meilleur allié, que la force du devoir...  Comment évoquer le souvenir de madame Simone Veil qui, en cette minute de silence national rejoint l'histoire de ces femmes et hommes dont les noms sont gravés à jamais par la seule force de notre devoir de mémoire... Madame vous avez le mérite de la patrie pour vos combats, et pour votre dignité face à l'adversité" a exprimé l'adjointe chargée du protocole. A l'occasion du débat, des membres du planning familial de Sambre Avesnois et M. Durieux, sage-femme ont parlé de leur expérience quotidienne face à l'interruption volontaire de grossesse dont l'accès reste toujours très compliqué dans certaines régions "malgré cette loi, avorter reste parfois un véritable parcours du combattant, il reste encore beaucoup à faire". Dans le public les questions et divers témoignages ont fusé. Tour à tour chaque participant, a redit sa grande fierté de compter parmi nous une grande dame, qui en reconnaissance de ses luttes pour la libération des femmes " va entrer au Panthéon".   * Rescapée de la Shoah, magistrate, emblématique ministre de la Santé de Valéry Giscard d'Estaing, présidente du Parlement européen, Académicienne... Simone Veil est décédée à l'âge de 89 ans. Elle sera la cinquième femme à reposer au Panthéon, ce temple républicain qui proclame à son fronton: "Aux grands hommes, la patrie reconnaissante". ** Le 26 novembre 1974, Simone Veil, alors ministre de la Santé défend avec courage et détermination la légalisation de l'avortement, face à une assemblée d'hommes hostiles et injurieux à ce qui deviendra la loi Veil, le 17 janvier 1975.  


Galerie photos