La ville en course pour le prix d’excellence des villes fleuries

Le jury départemental des villes et villages fleuris a passé la ville au peigne fin, guidé par André Devillez, responsable du service des espaces verts et Jean-Marie Cadot, adjoint à l’environnement.

Cette année, la commune vise le label excellence avant d’aller accrocher la première fleur à son blason, en 2018 !

Pour atteindre ce niveau, de nouveaux efforts de fleurissement et de respect de l’environnement ont été fournis.
Ainsi, de nouveaux espaces verts et fleuris ont été réalisés en respectant la biodiversité et en privilégiant la qualité du fleurissement.

Le technicien et l’élu impliqués ont également mis en avant la récupération des eaux de pluie, les pratiques de paillage et de tontes raisonnées avec une tondeuse qui fonctionne en munching, l’implantation de nichoirs et d’hôtels à insectes, le choix des variétés de végétaux avec prédilection pour la vivasse et les graminés, l’abandon des produits phytosanitaires au profit du désherbage thermique.
Une nouveauté également et non des moindres, la réalisation de décorations avec des objets et des matériaux de récupération. Résultats de magnifiques chaises fleuries, des pantins colorés en pot, des papillons géants en bois…

Côté animations et participation des habitants, les Onnaingeois ont évoqué les actions pédagogiques mises en place dans les écoles, la participation de la classe ULIS de l’école élémentaires Cuvinot aux concours des écoles fleuries, le potager de la Maison de la Solidarité cultivé par les bénéficiaires du RSA, et bien entendu la participation citoyenne à l’embellissement de la commune.
L’idée de participer au cadre de vie de la ville a bien été appréhendée par une majorité des habitants qui soigne leur jardin avec passion et goût, et système D !
« Au-delà du fleurissement proprement dit, nous constatons de réels changements dans les habitudes d’entretien des jardins avec plus d’attention en faveur du respect de l’environnement de la part des jardiniers amateurs », explique l’adjoint à l’environnement.
D’ailleurs, le jury communal a pu observer et apprécier que les techniques et principes utilisés par le service espaces verts de la Ville sur les espaces publics tendent à être imités dans les jardins des habitants comme la récupération de l’eau de pluie et le choix des vivaces moins gourmandes en eau, plus résistante à la chaleur et aux maladies…
Cette année, pour les particuliers trois maisons ont été sélectionnées, ces personnes vont donc concourir au concours départemental des maisons fleuries. Il s’agit de Mmes Launois et Saudoyer et M. Detrait  », a précisé Jean-Marie-Cadot.

Durant la visite, le jury départemental a évalué les actions en faveur de la qualité de l'espace public et de ses aménagements, du respect de l'environnement et de la biodiversité, de la participation des habitants…
Tout est pris en compte. Cela va du fleurissement au respect de la biodiversité et à la propreté de la ville en passant par la qualité de l’entretien ou la création d’actions en direction de la population… y compris la présentation !
Sur ce dernier point, le jury a été agréablement surpris par la qualité de la plaquette de présentation des actions du service espaces verts, réalisée par le service communication, qui leur a été remise.
L’occasion aussi pour lui
d’apporter des conseils en matière de choix de végétaux adaptés à la région, de taille et d'entretien des arbres et arbustes dans le respect de l’environnement.

Un bel échange entre professionnels qui a marqué les esprits. Reste à attendre la notation et l’appréciation du jury.

Verdict en octobre, lors de la remise des prix qui aura lieu cette année à Valenciennes.


Galerie photos