Un concert lyrique exceptionnel qui a enchanté le public

Samedi soir, la chanteuse lyrique soprano, Laurence Morel a fait vibrer un public saisi d’émotions multiples. Un véritable enchantement teinté de nostalgie, de mélancolie, de joie et d’humour !

Une heure et demie de pure merveille et de bienfaits sur le corps et l’esprit… offerte lors du concert organisé dans le cadre des rendez-vous culturels les « MJVS » par la chanteuse marlysienne à la voix puissante et fascinante, en présence de Vincent Handré, adjoint à l’Action culturelle, Jean-Marie Cadot, Adjoint à la Sécurité, à l'Environnement et à la Communication et de Vincent Quéric, conseiller délégué à l'Enseignement.

Et, Laurence Morel l’a bien compris puisqu’elle utilise sa voix de manière thérapeutique surtout depuis qu’elle l’a perdue elle-même dans les années 90. Il lui a fallu deux ans de travail et de réapprentissage avec un psychophoniste pour retrouver son timbre de voix spécial.
Cette tranche de vie, elle la raconte volontiers avec des extraits de son tout premier CD « Au-delà de ma voix ». Proche du public, elle crée ainsi une ambiance intimiste et pleine d’émotions et même de larmes (de joie, NDLR).
« Des moments intenses d’émotion, de joie, de bien-être et de poésie où la voix aérienne et légère da la chanteuse lyrique est parvenue à nous bouleverser profondément, s’exclame justement Vincent Handré, adjoint à l’Action culturelle. « Quelle performance, quel talent… j’étais béat et bouche bée », avoue le maire par intérim.

De l’aria Lascia ch’io pianga de Haendel à La vie en rose d’Édith Piaf en passant par Amazing grace, de l’Ave Maria de Caccini au Moulin de mon cœur de Michel Legrand, en passant par des airs d’opérettes et le fameux Tea for two, immortalisé par le film culte «La Grande Vadrouille», accompagnée au piano par Bernard Maerten, Laurence livre son univers mélodique et poétique en toute simplicité et modestie.

«Je chante depuis l’âge de 7 ans  », confie celle qui, quelques années plus tard, prend des cours de chants avec le Valenciennois Pierre Moreau, puis au conservatoire de Roubaix avec Serge Wilfaert où elle a obtenu un prix de chant.»

D’un naturel optimiste et altruiste, Laurence célèbre la gaieté, l’allégresse à travers son art et le communique sans modération à l’unisson !

Laurence Morel, chanteuse lyrique soprano a « trouvé sa voix » et quelle voix !


Galerie photos