Racheté à l’industriel Arcelor Mittal en 2013, le site Arcelor est devenu propriété de la ville sous couvert de l’EPF (établissement public foncier).

Charge alors à la Municipalité d’entretenir ce foncier trop vite qualifié en friche et de lui trouver une destination avant la fin de la convention EPF en 2021, date à laquelle la Municipalité aurait dû rembourser la somme de 1 992 000€, l’EPF n’accompagnant plus dès lors la prise en charge de cette friche contenant une pollution lourde.

De plus, la qualification de friche empêche toute prise en charge du site en zone économique par Valenciennes Métropole. Afin de sortir de l’impasse, la Municipalité a prospecté des entreprises pour tenter de les attirer sur cette zone.

Le développement d’activité d’une entreprise onnaingeoise sous-traitante de Toyota, permet aujourd’hui d’envisager le devenir du site Arcelor. Depuis début février, une partie des bâtiments est en cours de déconstruction et l’autre partie va être aménagée pour recevoir l’activité de cette entreprise qui en deviendra propriétaire.

La requalification du site de 31374m2 , nécessite la prise en charge par la ville de l’aménagement des accés par la rue de l’Industrie et notamment la destruction du logement de garde barrière au passage à niveau.

L’opération permet à terme de redonner une nouvelle vie au site actuellement à l’abandon et de créer une trentaine d’emplois.

L’activité économique sur ce site est prévue pour septembre 2019.