L’église d’Onnaing

Historique

C’est à partir du VIIe siècle qu’une église fut construite sur les fondations d’un temple dédié à Mercure (1re église). Cette église fut aménagée au XIe siècle (2e église), puis reconstruite au XVIe (3e église), de même que le clocher actuel (1532). Enfin, elle fut agrandie à la fin du XIXe en inversant son sens d’orientation (4e église).

Jadis, le cimetière entourait l’église et un mur d’enceinte fortifié servait à protéger les habitants qui venaient s’y réfugier en cas d’émeutes ou d’invasion.

Sur la façade, côté mairie, une pierre tumulaire est enchâssée dans la muraille près d’un ancien portail latéral. Sur cette pierre, une épitaphe concerne Jehan Damours qui fut enterré là le 18 octobre 1408.

A l’intérieur du lieu de culte, des tableaux classés des XVIIe et XVIIIe, du mobilier et des objets de culte de valeur, ainsi que quelques pierres tombales de notables et de prêtres des siècles passés. Le joyau de cette église est sans aucun doute sa façade côté Nord-est avec sa superbe rosace au-dessus du porche d’entrée, œuvre de l’architecte valenciennois Emile Dutouquet.

De nombreuses interventions ont été faites, au fil du temps, sur le plus vieil édifice de la commune.

Nos ancêtres ont su, au cours des temps préserver leur église et l’embellir. Chaque fois qu’un problème s’est posé, fort d’une foi bien ancrée, ils ont toujours su trouver une solution, même dans les périodes les plus critiques ou les plus troublées.

C’est pourquoi, aujourd’hui, en ce début du XXIe siècle, cette église chargée d’Histoire est encore au cœur de la Cité, autour de laquelle la vie quotidienne s’organise.

L’église d’Onnaing, idéalement placée près de la route, attire le regard de tous ceux qui la découvrent, en particulier sa belle façade encadrant une superbe rosace.

Soyons reconnaissants envers nos aïeux de nous avoir légué un tel héritage !