Pour lutter contre l’utilisation détournée du protoxyde d’azote, un arrêté municipal a été pris pour interdire sa vente aux mineurs. Des ateliers de prévention vont être mis en place auprès des jeunes durant les accueils de loisirs pour lutter contre ce fléau.

Arrêté municipal

INTERDICTION DU PROTOXYDE D’AZOTE SUR ONNAING

 

Nouveau fléau auprès des jeunes notamment, la consommation de protoxyde d’azote par inhalation a été constaté dans différents sites de la ville, par les capsules de gaz laissées au sol sur la voie publique.

Vu la dangerosité de cette pratique, les effets indésirables se manifestant dès les prises occasionnelles, j’ai décidé de prendre un arrêté municipal portant interdiction de la vente aux mineurs et de sa consommation.

Le phénomène se développe avec des conséquences irrémédiables sur la santé :

  • des risques immédiats : asphyxie par manque d'oxygène, perte de connaissance, brûlure par le froid du gaz expulsé de la cartouche, perte du réflexe de toux (risque de fausse route), désorientation, vertiges, risque de chute ;
  • des risques en cas d'utilisation régulière et/ou à forte dose : atteinte de la moelle épinière, carence en vitamine B12, anémie, troubles psychiques.

La consommation associée d'autres produits (alcool, drogues) majore les risques.

Pour aller plus loin et agir avec les moyens à notre disposition, j’ai demandé au service Jeunesse et particulièrement les animateurs des accueils de loisirs la mise en place auprès des jeunes d’un atelier de prévention sur cette consommation, dès les vacances de la Toussaint, car la situation est urgente.

Une situation qui devrait faire l’objet d’une loi en urgence !

Si un projet de loi a été déposé en avril 2019, aujourd’hui rien n’a été fait pour encadrer la vente et l’usage de ces cartouches de gaz. En juillet dernier, Olivier Veran le ministre des Solidarités et de la Santé avait reconnu que le texte « s’était perdu dans la navette parlementaire » pour justifier d’une absence de travail en assemblée sur le sujet. L’inconséquence du Gouvernement montre une fois encore son incapacité à gérer les urgences et les vrais problèmes des Français.

En tant que Maire, je prends mes responsabilités en usant des pouvoirs qui sont les miens, dans l’intérêt de la population onnaingeoise.

Copie de cet arrêté a été transmis aux police municipale et nationale pour verbalisation des contrevenants.

Pour en savoir plus sur les dangers du protoxyde d’azote : https://www.drogues.gouv.fr/presse/augmentation-cas-graves-lien-lusage-detourne-de-protoxyde-dazote-gaz-hilarant-autorites

 

Galerie Photos