Face à l'accélération brutale de l'épidémie, le préfet décide de nouvelles mesures sanitaires dans le département du Nord

Lundi 14 septembre. Point sanitaire COVID-19.

Face à l'accélération brutale de l'épidémie, le préfet décide de nouvelles mesures sanitaires dans le département du Nord

Dans les Hauts-de-France, le taux d’incidence a triplé depuis le début du mois, atteignant désormais plus de 95 cas pour 100 000 habitants.

Une situation particulièrement marquée chez les 15-29 ans : les taux d’incidence chez les 15-29 ans sont, dans le Nord, bien supérieurs à ceux de la population générale : 256,6.

 

La préfecture recommande de reporter ou d’annuler les grands évènements rassemblant du public :

d’une part les organisateurs d’inaugurations, colloques, assemblées générales, salons professionnels… sont fortement invités à différer les rassemblements physiques ou, à défaut, réduire le volume de participants.

La préfecture étend l’obligation du port du masque autour des établissements recevant du public  dans un périmètre de 50 mètres.

La préfecture recommande de différer les évènements privés familiaux ou amicaux :

Un nombre significatif de foyers épidémiques trouve son origine dans le cadre familial ou amical. Il appartient donc à chacun de protéger ses proches en reconsidérant l’organisation de grands rassemblements privés.

Une attention particulière portée aux personnes « à risque de formes graves » :

Les personnes sensibles et vulnérables sont invitées à se faire inscrire sur le registre communal des personnes vulnérables, des personnes handicapées ou isolées en contactant le CCAS  au 03 27 20 34 36 

RAPPEL des mesures toujours en vigueur :

-              depuis le 21 août, LE PORT DU MASQUE est OBLIGATOIRE à partir de 11 ans dans toutes les zones à forte fréquentation identifiées dans le département du Nord, et notamment dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées et sorties des écoles, collèges et lycées, 15 minutes avant et après l’ouverture et la fermeture de ces établissements

-              depuis le 9 septembre, l’obligation de fermeture de 00h30 à 06h00 qui s’applique aux restaurants, débits de boissons et assimilés ainsi qu’aux commerces d’alimentation générale

Depuis le décret du 10 juillet, tous les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique doivent faire l’objet d’une déclaration préalable en préfecture ou en sous-préfecture. Les organisateurs sont tenus d’assortir cette déclaration d’un protocole sanitaire (distanciation physique, régulation des flux de circulation des publics, protocoles de désinfection…) qui sera étudié avec vigilance.

La déclaration en sous-préfecture doit également être transmise à la mairie avant la tenue de l’événement déclaré.

 

Suite au classement en « rouge » du département, et de manière automatique :

Les rassemblements de plus de 5 000 personnes sont interdits, sans dérogation possible.

arrêté du 14 septembre 2020