C’était le nombre de patients en réanimation ou soins intensifs, samedi 10 avril.

Et c’est le triste record atteint depuis la première vague de l’épidémie. 

Alors plus que jamais, même si on ne les applaudit plus aux balcons, soyons solidaires et reconnaissants des soignants et professionnels de santé, toujours en première ligne depuis un an. 

Restons solidaires, restons vigilants, 

Protégeons-nous, protégeons nos proches.