La loi du 6 décembre 2012 a institué le 19 mars journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

La journée nationale est fixée au 19 mars, jour anniversaire du cessez-le-feu en Algérie. Cette journée permet de commémorer les accords d'Évian du 18 mars 1962, de rassembler et rendre hommage à toutes les victimes civiles ou militaires qui sont tombées durant la guerre d'Algérie et les combats au Maroc et en Tunisie. 

Un peu d’histoire… 

Les accords d’Evian visant à rétablir la paix en Algérie commencent, le 20 mai 1961, entre la France et les plénipotentiaires du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA).  S’ensuit un processus long et difficile de négociations pour sortir d'une guerre de décolonisation. Les discussions sont accélérées par l'aggravation du conflit et la vague d'attentats perpétrés par l'organisation de l'armée secrète (OAS).  Le 18 mars 1962, à l'Hôtel du Parc d'Évian, des accords sont signés par Louis Joxe, ministre français chargé des questions algériennes, et Krim Belkacem, chef de la délégation algérienne représentant du GPRA. Le soir, le général De Gaulle annonce la signature des accords d’Évian qui se traduisent dès le lendemain 19 mars à midi par un cessez-le-feu applicable sur tout le territoire algérien. Les dates de commémoration font encore débat car “si le 19 mars évoque la joie du retour des militaires français dans leur famille, il marque également l’amorce d’un drame pour les rapatriés, contraints au déracinement, et le début d’une tragédie pour les harkis, massacrés dans les semaines qui suivirent, au mépris des accords d’Évian”. 

Ainsi, les associations d’anciens combattants restent libres et seules responsables d’apprécier différemment cette commémoration. 

Pour aller plus loin   https://www.vie-publique.fr/questions-reponses/273915-guerre-dalgerie-quelle-celebration-du-19-mars-1962 

 

VIDÉO LES ACCORDS D'EVIAN

 

 

Galerie Photos