Ce jeudi 27 janvier 2022 marque le 77ème anniversaire de la libération du camp de concentration et d'extermination de l'Allemagne nazie d'Auschwitz-Birkenau.

Chaque année, le 27 janvier, l’UNESCO rend hommage à la mémoire des victimes de l’Holocauste et réaffirme son engagement indéfectible à lutter contre l’antisémitisme, le racisme et les autres formes d’intolérance qui peuvent conduire à la violence ciblée sur un groupe. La date marque l’anniversaire de la libération du camp de concentration et d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau par les troupes soviétiques le 27 janvier 1945, et a été officiellement proclamée Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste par l’Assemblée générale des Nations Unies le 1er novembre 2005. 

Cette année encore, les cérémonies commémoratives se dérouleront dans un contexte particulier de restrictions liées à la crise sanitaire. La pandémie ne doit cependant pas empêcher le devoir de mémoire de s’exercer. Ainsi, les témoignages se multiplient sur les réseaux, à l’image de ce message de la Directrice générale de l’UNESCO :  

"Chaque remise en cause de cette histoire, chaque violence faite à la mémoire des victimes vient nourrir la montée de l’antisémitisme et des discours de haine ; fléau quotidien pour les communautés juives du monde entier. Plus que jamais, nous devons donc être vigilants. Il est de notre responsabilité commune de protéger la vérité, et de faire vivre la mémoire de tous ceux, et toutes celles qui ont souffert du régime nazi. De soutenir la recherche et la documentation, pour opposer la réalité de l’histoire aux fantasmes des fanatiques. D’étudier et d’enseigner la Shoah, pour que l’éducation prévienne l’antisémitisme et tous les racismes." 

Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO