Association de défense des animaux créée en mai 2022, “Les Pattounes du Cœur” intervient auprès des chats errants à Onnaing. Une démarche que la Municipalité souhaite accompagner afin de sensibiliser chacun à la souffrance animale.

Cathy Rochut, présidente de l’association, et Karen Gobé-Gillot, trésorière, sont à n’en pas douter de grandes amoureuses des animaux. Au point d’avoir voulu se lancer en cette année 2022 dans la belle mais difficile aventure de la vie associative dédiée au bien-être animal. "Notre objectif est la défense animale sous toutes ses formes : chiens et chats, en priorité, mais aussi tout animal en détresse qui viendrait à nous être confié".  

Cette démarche, la Municipalité souhaite l’accompagner autant que possible, comme elle accompagne toutes les associations d’intérêt général. “Les animaux sont des êtres sensibles, ils font partis de nos vies. A l’heure où l’on parle de sauvegarder l’environnement on ne peut en exclure les animaux “ précise Xavier Jouanin, maire, qui a reçu “les Pattounes du Cœur" en présence de la SPA de Marly déjà partenaire de la ville pour la protection des animaux. Cette première étape doit permettre dans un premier temps de renforcer le travail réalisé autour des chats errants, à stériliser et à adopter. 

Les chats errants sont "les parents pauvres du genre animal" pour Mme Rochut. Ils se reproduisent de manière exponentielle, ce qui en fait des nuisibles en puissance (voir le diagramme ci-dessous). Un couple de chats non stérilisés peut engendrer, en quatre ans, une descendance de 20 000 individus. D’où l’importance de stériliser son animal !

"Lorsqu’on nous signale un chat errant, nous nous efforçons de l'attraper puis nous le conduisons chez le Dr Pelgrim, vétérinaire, avec lequel nous entretenons un partenariat." Examiné et stérilisé, le chat est placé quelques jours en convalescence. "C’est là que les difficultés commencent pour nous. Un chat qui vient d’être opéré ne peut être relâché immédiatement dans la nature" souligne Cathy Rochut.  

Les animaux sont donc confiés à des familles d’accueil, membres de l’association ou sympathisants de la cause. "Ensuite, nous n’avons pas d’autre choix que de les remettre à la rue. Nous avons sur le terrain des personnes relais qui nourrissent les chats errants. Nous tâchons de leur fournir les aliments", poursuit Cathy Rochut. Parfois, certains chats trappés s’avèrent de bons candidats à l’adoption : suffisamment jeunes et sociables, en bonne santé, ils sont alors proposés à l’adoption dans le cadre d’un contrat qui engage l’adoptant.  

L’adoption est payante : 80€, qui couvrent la primo-vaccination et l’identification de l’animal par puce. Une caution de 150€ est également demandée, qui n’est pas encaissée mais restituée à l’adoptant une fois que celui-ci a fait stériliser l’animal à ses frais. Neuf chats ont ainsi pu être adoptés ces six derniers mois, sur une quinzaine d’individus issus de la rue.  

L’association tire ses revenus de ses adhésions ou de dons, mais également du fruit d’actions menées grâce à différents partenaires comme la vente de bijoux et autres objets de décoration en bois réalisés par la société MDGL (Mes Découpes et Gravures Laser). Fin octobre, une collecte de denrées alimentaires et de litière aux portes d’une jardinerie Gamm Vert a été réalisée. Des tirelires disposées chez certains commerçants partenaires permettent enfin de recueillir les dons. 

Faute d’un local où héberger dans de bonnes conditions les chats convalescents, l’association recherche aujourd’hui de nouvelles familles d’accueil. Mais aussi, de nouveaux adhérents ou donateurs potentiels, des commerçants relais pour ses tirelires ou bien encore, des dons en nature : aliments, litière, etc.  

 

Plus d’informations sur Facebook : Les Pattounes du Cœur Onnaing
(https://www.facebook.com/cathyadministrateur) 

 

Galerie Photos